La Ligne 15 Est déclarée d’utilité publique

La ligne 15 Est, qui reliera les gares Saint-Denis Pleyel à Champigny Centre, est déclarée d’utilité publique. Cette décision permet à l’ensemble de la ligne 15, grande rocade de 75 km composée de trois tronçons (15 Sud, 15 Ouest et 15 Est), d’être engagée et sécurisée.

A l’été 2016 se déroulait l’enquête publique de la ligne 15 Est, à laquelle l’association a fortement participé. Orbival parcourait des villes du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis à la rencontre des habitants, afin de recueillir leur avis à propos de la ligne. Ces avis, relayés par l’association Orbival, ont été des contributions importantes à l’enquête publique.

L’association se félicite donc pleinement de la signature de la déclaration d’utilité publique de la ligne 15 Est. C’est une avancée majeure en faveur du métro en rocade autour de Paris, puisque la ligne 15 est désormais entièrement reconnue d’utilité publique. L’association reste vigilante quant à l’engagement effectif des travaux dans les meilleurs délais.

La ligne 15 Est constitue un atout pour le développement économique de l’Est parisien. C’est aussi une ligne stratégique pour les déplacements de banlieue à banlieue qui soulagera les RER A et E. Cette déclaration d’utilité publique consolide durablement cette ligne et renforce plus encore la pertinence d’autres grands projets à l’image du prolongement de la ligne 1 du métro jusqu’à Val-de-Fontenay.

Il convient toutefois de rappeler une incohérence de calendrier au regard de l’association. En effet, la mise en service du tronçon Saint-Denis Pleyel -> Rosny-Bois Perrier est prévue en 2025, contre 2030 pour le reste du tracé jusqu’à Champigny Centre. Orbival souhaite l’ouverture de l’intégralité de la ligne 15 Est dès 2025, pour ne pas priver durant cinq années supplémentaires les populations de l’Est parisien de correspondances majeures et d’une liaison directe avec la 15 Sud, qui elle sera en service dès 2022.

Carte de la ligne 15 Est

Les chiffres clés de la Ligne 15 Est :

  • 23 km de lignes en souterrain
  • 675 000 habitants concernés
  • 13 communes desservies dans deux départements
  • 12 gares en correspondance avec le Grand Paris Express, les RER, métro ou tramway
  • 3,5 milliards d’euros d’investissement
  • 300 000 voyageurs quotidiens attendus