Une modification de desserte pourrait perturber le calendrier de la Ligne 15 Est

L’enquête publique de la Ligne 15 Est, en juin 2016, à laquelle Orbival a permis d’ajouter 700 avis positifs, laissait présager l’annonce de la Déclaration d’Utilité Publique en février 2017. La ligne 15 Est est le dernier tronçon de la Ligne 15 du métro, qui doit former une rocade autour de Paris. Le projet était jusqu’ici en très bonne voie, mais pourrait rencontrer des retards conséquents suites à des modifications de son tracé, ce qui compromettrait l’efficacité de l’entièreté de la ligne.

La présidente de Région a fait voter au Syndicat des Transports d’Ile-de-France un vœu pour demander que la gare qui devait desservir la bordure de la ville de Drancy (Seine-Saint-Denis) passe plutôt par le centre-ville, selon le souhait du maire. Cette requête avait déjà fait l’objet d’études, et avait été écartée en faveur d’une solution moins coûteuse et plus intéressante, la population à desservir étant jugée plus importante en bordure. Toutefois, suite au vœu du Stif, la Société du Grand Paris pourrait se saisir à nouveau de ce dossier et proposer une nouvelle étude dans les plus brefs délais afin de ne pas retarder le planning déjà très serré.

Cet événement a provoqué une levée de boucliers lors du Conseil d’administration d’Orbival, ce jeudi 15 décembre 2016, où les élus ont prononcés leurs craintes de voir apparaître des retards considérables, pénalisant des quartiers déjà engorgés par les travaux (le pont de Nogent, Champigny, le Val-de-Fontenay,…), et qui ne peuvent se permettre d’attendre d’avantage. De plus, le Conseil d’administration de l’association rappelle la nécessité d’optimiser le calendrier de mise en service du tronçon Rosny-Bois Perrier/Champigny.

Les élus d’Orbival ont voté unanimement une motion en faveur du tracé existant et du calendrier actuel de la 15 Est, sans modification. L’association restera vigilante concernant ce dossier.