Conseil d’Administration du 15 décembre 2016 : vote d'une motion pour soutenir la ligne 15 Est

Le Conseil d’Administration d’Orbival du 15 décembre 2016 a voté à l’unanimité une motion pour soutenir la ligne 15 Est du futur métro.

Cette motion est la conséquence d’une demande par la ville de Drancy de repousser la DUP sur la 15 Est pour obtenir une gare de la ligne 15 Est, demande soutenue par la Présidente de la Région Ile de France et du STIF.

Cette démarche porte les risques d’une prise de retard de la réalisation de la ligne, d’une procédure à reprendre et un surcout estimé à de 300 millions de travaux.

Les maires de ligne 15 Est sont préoccupés ainsi que le territoire T10 Paris-Est-Marne et Bois.

C’est le sens de la motion proposée demandant pour que le calendrier ne soit pas modifié

Les réactions des élus présents au CA :

Jean Philippe Gautrais :
L’autre dossier évoqué pendant le CA sur les délais de construction de la future gare Bry Villiers Champigny montre qu’il y a concomitance entre les deux sujets, avec les risques de report des différentes lignes, les conséquences sur Val de Fontenay et sur l’ensemble du projet ferroviaire de l’Est Parisien.
Il y a urgence que les projets soient menés conjointement car ils sont tous liés, y compris avec la ligne 1, Eole et la ligne 15 EST.
La réalisation de cette dernière dans les délais est fondamentale pour renforcer l’ensemble du projet.
C’est d’intérêt national, et tout risque de retard aurait des conséquences graves.
Sans oublier de pointer les problèmes sécuritaires sur la gare de Val de Fontenay et son interconnexion, qui se rajouteront aux problèmes de Bry Villiers Champigny.
Il faut engager tous les acteurs politiques et les élus d’Orbival dans ce sens avec la recherche d’un consensus fort visant le rééquilibrage des territoires Est Ouest. Or Eole se fera d’abord à l’Ouest, donc il faut accélérer les réalisations sur Villiers Bry Champigny pour éviter de mettre en péril tout le système, tout le réseau.

Jean Pierre Spilbauer, confirme l’urgence à traiter les questions de sécurité car sur le RER A à l’arrivée de Val de Fontenay il est impossible de descendre du train en raison de l’affluence sur les quais. Les trains repartent avec des quais bondés de voyageurs et des risques graves d’accident nécessitant de trouver très rapidement des solutions temporaires comme l’implantation de portes palières.

Christian Favier, il serait extrêmement préoccupant de remettre en cause l’enquête publique alors que tout avait été étudié, y compris la desserte de Drancy.

Jean Philippe Gautrais informe qu’un vœu sera remis au Conseil Municipal à Fontenay-sous-Bois, et qu’il serait possible aussi de faire la même chose au sein du territoire T10 en janvier, vœu soutenu par Orbival, tous les élus et le Département.

Jean Pierre Spilbauer, annonce également le vote d’un même vœu avec Jacques JP Martin lors d’une prochaine réunion du territoire.

Pierre Garzonprésent lors du débat du STIF, soutient toutes ces initiatives de vœux et met en garde sur les vrais risques.
En suivant le STIF dans sa logique d’appui de Drancy qui a voté en décembre 2015 son nouveau plan local d’urbanisme, on risque de voir toutes les communes votant leur Plan Local Urbanisme se lancer dans des démarches individuelles remettant en cause le projet du Grand Paris.
C’est pourquoi Orbival à l’initiative de ce projet politique collectif doit poursuivre son rôle dans le portage de l’intérêt général pour refermer cette boite de Pandore rapidement si chaque commune revenait sur le projet général.