Actualités
orbival sur toute la ligne

Le calendrier du Grand Paris Express PEUT et DOIT être respecté !

Suite à la réunion de « concertation » concernant le Grand Paris Express en présence d'Elisabeth Borne, Ministre des transports, ce vendredi 16 février, Orbival insiste : le calendrier du Grand Paris Express PEUT et DOIT être respecté.

A l’image de l’ensemble des acteurs concernés par le développement des transports en commun franciliens, l’Etat doit prendre ses responsabilités et tenir les engagements publics pris par ce gouvernement et les gouvernements précédents. Le renvoi de tout ou partie de certains tronçons mettrait en péril de nouvelles infrastructures et viendrait gravement porter atteinte à la crédibilité de la parole publique.

Des solutions existent pour pallier aux problématiques de financement du développement d’infrastructures performantes au service de toute la population francilienne. Des élus de toute sensibilité comme Gilles Carrez et moi-même ont faire part de propositions à même de soutenir un financement viable de ces travaux cruciaux pour le développement de la région.

De même, les difficultés techniques résident plus dans le fait que le gouvernement souhaite limiter les effectifs de la Société du Grand Paris et le nombre de tunneliers pour la réalisation des travaux, que dans des défis insolubles pour le maître d’ouvrage.

Notre association considère en outre qu’il est impensable que les riverains serrent les dents plusieurs années supplémentaires, ou que les usagers voient encore repoussée l’amélioration sensible de leurs conditions de transport. Le séisme calendaire annoncé augmenterait automatiquement la durée des nuisances dans les villes concernées par les travaux ce qui altèrerait considérablement la qualité de vie des habitants.

Les Val-de-Marnais ont plébiscité et se sont mobilisés pour l’arrivée du métro sur le territoire. C’est une promesse que l’Etat leur a formulé, il est fondamental de respecter la « parole donnée ». La tension croissante des flux de déplacement sur le réseau actuel nous font la démonstration quotidienne que ces travaux sont non seulement essentiels, mais urgents.

Nous serons très attentifs aux annonces prévues par Edouard Philippe, Premier Ministre qui doit trancher. Nul ne comprendrait un arbitrage en défaveur des usagers et des riverains.

Christian Favier, Président de l’association Orbival