Actualités
orbival sur toute la ligne

L'INTEROPÉRABILITÉ, UN ÉQUIPEMENT ESSENTIEL

 

L’interopérabilité, pourquoi, comment ?

 

L’interopérabilité des lignes 15 Sud et 15 Est à Champigny permet aux voyageurs en provenance/à destination de la ligne 15 Sud de poursuivre leur parcours vers Val-de-Fontenay et la Seine-Saint-Denis, ou vers Noisy-Champs, sans changer de train. Elle a été actée avec la SGP et Ile-de-France Mobilités en 2013, car elle est la plus pertinente et la plus utile à un maximum de voyageurs.

 

En gros, l'interopérabilité permettra aux futurs voyageurs de la ligne de passer d'une ligne à l'autre sans devoir repasser en surface. La continuité du service est un élément fondamental dans les transports quotidiens et le fait d'avoir des lignes interopérables permet d'offrir les meilleures conditions au plus grand nombre.

 

Explications en vidéo

 

Pour faire quelques "économies", la Société du Grand Paris voudrait abandonner le projet… A la suite des annonces unilatérales de la Société du Grand Paris remettant en cause ces ouvrages essentiels au nouveau réseau, nombreux sont celles et ceux qui manifestent inquiétude et colère.

Le plan d’économies de 3 milliards demandées par le gouvernement sur la réalisation globale du tracé va impacter immédiatement et durablement les conditions de transports des francilien.ne.s au premier titre desquels les valdemarnais.es.

 

Selon la SGP, il serait donc possible d’économiser 127 millions d’euros en maintenant le même niveau de service public et sans remettre en cause le calendrier de mise en service de la ligne. L’ensemble de ces points est soit erroné, soit mal évalué.

 

Sans entrer dans des détails techniques poussés, nous vous proposons de juger par vous-même :

 

Interconnexion

-127 millions d’euros

Impossibilité d’améliorer les conditions de transports si la fréquentation augmente

+ 1 correspondance

+ de temps d’attente

+ de temps de correspondance

+ 200 millions d’euros déjà dépensés

4 ans de nuisances riverains pour rien

+ de retards dans la mise en service

- De fiabilité et de résilience en cas d’incident

- 40% d’attractivité de la ligne

+ de lignes de transports saturées

+ de réseau routier saturé

 

Interopérabilité

+127 millions d’euros à investir

Possibilité d’améliorer les conditions de transports si la fréquentation augmente

0 correspondance

- de temps d’attente

0 temps de correspondance

- 200 millions d’euros déjà dépensés

- 4 ans de nuisances riverains pour des conditions de transports satisfaisantes

- pas de retards dans la mise en service

+ De fiabilité et de résilience en cas d’incident

+ 40% d’attractivité de la ligne

- de lignes de transports saturées

- de réseau routier saturé

 

Combien ça coûte réellement ?

Puisque l’argument principal de la Société du Grand Paris est exclusivement financier, nous avons rapporté les 127 millions d’euros d’économies supposées à la réalité économique de l’ensemble du projet qui concerne plus de 12 millions de franciliens dans une région dont la richesse produite s’élève à 642 milliards d’euros par an. Soulignons que les coûts du Grand Paris Express doivent être rapportés à la durée de l’emprunt actuel qui court sur plus de 60 ans.

 

Ainsi, 127 millions d’euros d’économies rapportées à l’ensemble de la population francilienne ne représentent que 17 centimes supplémentaires par an sur 60 ans. De la même manière, ces 127 millions ne représentent qu’une infime portion de la richesse créée par la région, soit 0.00000000035% …

Si vous aussi vous pensez que ces économies ne peuvent pas se faire au détriment de vos conditions de transports,

signez la pétition -> ici